Piscine de Saint-Sauveur

Leur main ne tremblera pas devant la sécheresse

Il y a quatre ans, le commissaire enquêteur avait déjà rendu un avis favorable à la construction du complexe aquatique de Saint-Sauveur, suite à l’enquête publique « Loi sur l’eau ». Sans réserves. Ce qui n’avait pas empêché le juge de rendre un avis contraire. Plusieurs canicules et sécheresses plus tard, l’avis dudit commissaire n’a pas changé, et l’équipe de Martine Aubry se répand en satisfecit sur cette pseudo-reconnaissance du bien fondé « écologique et social » de son projet.

Rien, pas même les blés en feu, ne les arrêtera. Il nous revient, à nous, de les arrêter.

Pendant que le commissaire enquêteur coule ses vacances paisibles dans les Landes, la maire de Lille lézarde sur la côte bretonne – l’œil, un peu torve, sur les fumées de la Dune du Pilat ou des Monts d’Arrée, les reportages de BFM sur le Verdon asséché ou les centrales de la Loire surchauffée. Entre deux parties de Uno avec leurs petits-enfants, profitant du temps calme d’après déjeuner, il et elle ne tremblent pas devant une sécheresse historique qui nous défend d’arroser nos tomates. Business as unusual, il et elle viennent de donner leur approbation pour dilapider 67 millions de litres d’eau par an, en plus de tout le reste. Soit l’équivalent d’une ville de 1 500 habitants. Nous pourrons ainsi batifoler dans des équipements dispendieux en eau, à défaut de boire et manger, pendant que tout brûle aux alentours.

Nous sommes gouvernés par des vieux technocrates qui ont mené pendant toute leur existence un train de vie écocidaire. L’une vient de l’industrie de l’aluminum (Péchiney), l’autre de l’Établissement publique foncier – l’ancien monde. Ils ne verront sans doute rien de la fin du monde, quoiqu’ils en précipitent tranquillement la venue.

Il nous faut leur retirer des mains la conduite du monde. Et le plus tôt sera le mieux. Pourquoi pas dès la rentrée, sur les braises encore fumantes de la canicule.

Ce qu’ils ne font pas pour leurs propres petits-enfants, nous le ferons à leur place, pour leur bien.

Aubry, démission !

P.A.R.C. et A.S.P.I., 20 août 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :